Un outil pour concevoir des mélanges variétaux de blé, adapté à l'agriculture biologique

CASABio

Un outil pour concevoir des mélanges variétaux de blé, adapté à l'agriculture biologique

Les mélanges de variétés de blé sont des pratiques qui se développent en France, car elles contribuent à stabiliser la production et réduire l’usage des pesticides. Le projet CASABIO s’est intéressé aux règles nécessaires pour concevoir ces mélanges, dans le cadre de l’agriculture biologique.

Intitulé et acronyme du projet : Co-conception d’associations variétales pour agriculture biologique - CASABIO

Jérôme Enjalbert
Arnaud Gauffreteau

Financé dans le cadre de l'Appel à projet "Innovation" 2017, le projet CASABIO s'est déroulé sur 2 ans (2017-2019). 

Porteurs : Jérôme Enjalbert (INRAE, GQE - Le Moulon, 91190 Gif sur Yvette) et Arnaud Gauffreteau (INRAE, Agronomie, 78450 Grignon)

Partenaires non académiques: GAB IdF (Groupement pour l’AB en Ile de France) et l’ ITAB (Institut Technique de l’Agriculture et de l’alimentation Biologique)

croissance mélanges variétaux CASABIO

Adapter sa variété à ses conditions de culture est un levier majeur pour accroître sa production en quantité comme en qualité. Ce levier variétal est d’autant plus important que le contrôle de l’environnement de culture par des intrants chimiques est limité, et donc particulièrement stratégique en agriculture biologique (AB). Cependant la diversification des pratiques culturales, des objectifs de production et l’accroissement de la variabilité interannuelle des conditions de cultures rend ce choix difficile et quelque fois impossible. Mélanger plusieurs variétés dans une parcelle au moment du semis offre à l’agriculteur la possibilité de cumuler des caractéristiques d’intérêt à l’échelle de la parcelle et d’accroître la stabilité de sa production face à un contexte climatique et sanitaire incertain en ne mettant pas tous ses œufs dans le même panier. Cette pratique connaît ainsi une forte progression ces dernières années (représentant moins de 3% des surfaces en blé tendre en 2015, elle en occupe aujourd’hui 12%).      Figure 1: Evolution des superficies de mélanges variétaux en France

Face à cette pratique croissante, agriculteurs et conseillers manquent de règles d’association pour choisir parmi les nombreuses variétés disponibles celles qui formeront un mélange performant, en tenant compte des modalités de conduite de ces mélanges.
De nouvelles connaissances fondamentales et des savoirs pratiques concernant les interactions plante-plante dans les mélanges doivent être mobilisés pour mieux valoriser ces mélanges. L’objectif de CASABio a donc visé l’élaboration de règles d’association de variétés de blé, centrées sur la nutrition azotée et le contrôle des adventices, deux contraintes majeures pour les systèmes de production AB.

Le projet de 3 ans a été construit pour et avec des agriculteurs Bio d’Ile de France qui ont participé à la conception des règles d’association, au choix des mélanges à tester et à leur expérimentation dans leurs fermes.

Un premier résultat de CASABIO, suite à des ateliers de co-conception avec des agriculteurs, conseillers agricoles et scientifiques, a été le développement de cartes heuristiques (mentales). Ces cartes recensent tout au long du cycle de culture la diversité des pratiques culturales, et des caractéristiques variétales en lien avec chaque pratique, qui permettent de contrôler les adventices et de favoriser la nutrition azotée du blé en AB.

Figure 1 CASABIO

Fig 2 : Des ateliers pour recenser les pratiques culturales et leviers variétaux permettant le contrôle des adventices et de la nutrition azotée.

Suite à ces ateliers, différentes règles d’assemblage des mélanges élaborées précédemment (Projet Wheatamix) ont été retravaillées dans CASABIO, notamment en développant  un modèle simplifié de compétition pour la lumière entre variétés. Certaines des règles développées (notamment sur la résistance aux maladies) ont été intégrées dans un Outil d’Evaluation Multicritère, OPTIMIX, accessible en ligne. Cet outil a fait également l’objet d’un atelier avec les agriculteurs et conseillers.          Figure 3 : Optimix, un outil en ligne qui permet d’évaluer sur plusieurs critères les qualités d’un mélange variétal proposé par l’utilisateur

Finalement, les règles produites ont été utilisées pour choisir des mélanges de variétés qui ont été évalués dans un réseau d’expérimentations AB et par leur mise en œuvre par des agriculteurs du GAB-IdF dans des 7 essais à la ferme. Ces essais ont permis d’observer des situations de production très contrastées en AB (faible à forte productivité). Les mélanges n’ont pas démontré d’effet clair sur les adventices par comparaison aux variétés pures. Par contre, la valorisation de l’azote, et surtout la qualité en panification ont bénéficié d’un effet mélange positif. 

====> Le porteur vous explique le projet et ses RESULTATS en VIDEO (journées scientifiques du LabEx BASC,  fév. 2021):

.

Ce travail, original dans sa motivation et son partenariat, se poursuit actuellement dans les projets CASDAR SSV STABLE et ANR PPR-CPA MoBiDiv (Mobiliser et sélectionner la diversité cultivée intra et inter-spécifique pour un changement systémique vers une agriculture sans pesticide).

Date de modification : 14 septembre 2023 | Date de création : 02 octobre 2018 | Rédaction : J. Enjalbert